Les enjeux

La construction est la pierre angulaire de l’économie canadienne. L’industrie emploie 1,4 million de personnes et représente 7 % du PIB du Canada. La construction fait face à une grave pénurie de main-d’œuvre alors que nous nous préparons à voir environ 21 % des travailleurs prendre leur retraite au cours de la prochaine décennie. Il nous faut une stratégie en vue de recruter, de maintenir en poste et de recycler une main-d’œuvre diversifiée, compétente et technophile afin d’assurer que cet important secteur économique demeure florissant et concurrentiel.

La campagne #ConstructionCANRedonne de l’ACC nous a permis de souligner les initiatives lancées par les entreprises, les particuliers et les associations partenaires de partout au pays au sein de leurs communautés. Qu’il s’agisse de collectes de fonds pour des organismes de bienfaisance locaux, de bénévolat ou de don d’équipement pour des projets communautaires, notre industrie s’implique activement auprès des communautés et fait partie intégrante des collectivités du pays. Nous nous évertuons également à remédier aux pénuries de main-d’œuvre en continuant à promouvoir les excellentes possibilités de carrière dans les métiers spécialisés. Bien que le gouvernement fédéral ait le devoir de veiller à ce que toutes les industries garantissent des milieux de travail viables à la population, la microgestion des réglementations relatives à l’industrie de la construction risque d’entraver la croissance et la productivité du pays dans son ensemble. L’industrie de la construction s’est toujours engagée à aider les collectivités, mais il est essentiel que nous puissions compter sur des politiques adéquates afin de pouvoir répondre à nos besoins en infrastructure ainsi qu’aux pénuries de main-d’œuvre.


iStock-483717764.jpg

Que peut faire le gouvernement?

L’ACC demande au gouvernement fédéral d’accroître le financement des programmes de formation professionnelle et technique.

La demande de main-d’œuvre est forte et il faut faire davantage pour stimuler l’offre de travailleurs qualifiés. L’ACC demande au gouvernement d’accorder des fonds pour financer sa demande de placer 1 700 étudiants pendant quatre ans dans des programmes d’apprentissage intégré en milieu de travail (PAIMT) dans le secteur de la construction partout au Canada. Le financement continu des programmes d’apprentissage renforcera le bassin de main-d’œuvre qualifiée dont nous avons besoin.

L’ACC demande au gouvernement fédéral d’investir À SES CÔTÉS dans des programmes qui font la promotion de l’industrie comme employeur de choix auprès des nouveaux Canadiens, des groupes autochtones, des femmes et d’autres groupes sous-représentés.

Il faut faire des recherches sur les perceptions afin de découvrir ce que signifie une carrière en construction pour les jeunes, les groupes autochtones, les femmes, les nouveaux Canadiens et les autres groupes sous-représentés. Pour remédier à la pénurie de main-d’œuvre, il est essentiel d’avoir une stratégie nationale pour repositionner l’image de l’industrie comme secteur inclusif qui offre des possibilités d’avancement professionnel.

L’ACC demande à ce que le processus d’approvisionnement actuel soit maintenu afin d’assurer la productivité et la compétitivité.

Les efforts déployés par notre association par le biais du mot-clic #ConstructionCanRedonne, les nombreuses initiatives caritatives menées à bien par nos membres dans leurs communautés locales et la mise en œuvre d’une stratégie de promotion de la diversité à long terme par l’ACC témoigne de notre engagement envers le bien commun des collectivités sans qu’il ne soit nécessaire de prévoir un encadrement législatif formel. Des lois ou des règlements spécifiques risqueraient de compromettre le caractère équitable et concurrentiel du processus d’appel d’offres ayant trait aux contrats et aux soumissions du gouvernement fédéral. Le gouvernement devrait se concentrer sur la collaboration avec l’industrie pour élaborer une stratégie de main-d’œuvre inclusive, plutôt que sur l’adoption d’une loi qui risque d’exposer les projets à une ingérence politique et entraîner de coûteux retards.